Todo cambia… (version française)

La demi-lune croissante de la fin du mois d’août               fotolia_2314362_XS                                                                 Les feuilles commencent changer de                                  couleurs…   2017

Il a été tout un mois …

On dirait que l’humanité doit reconnaître et finalement comprendre ce qu’il faut faire avec ses impulsions les plus bas et leurs retombées. Comme nous sommes chacun des particules de l’organe qui est l’humanité dans le corps de l’être qui est Gaia, nous pouvons attendre à ce que les mêmes thèmes apparaissent dans nos propres corps et nos vies.

J’ai personnellement vécu une performance répétée – diluée un peu, merci – d’une expérience très difficile qui s’est passé il y a 25 ans. Je n’avais pas pressé tout le jus de la situation la première fois, alors je me suis retrouvé confronté à une autre femme qui avait étudié à mes côtés assez longtemps pour me considérer La Concurrence.

J’ai témoigné à ce processus de transférence des milliers de fois: il y a d’abord l’adoration et l’émulation, puis la défiance et éventuellement la compétition, avant que l’étudiant / la cliente ne parvienne à faire sa propre voie dans le monde. C’est émotionnellement logique, surtout inconscient, et une grande partie de l’étiquette et des légalités des codes de conduite professionnels ont été créés pour faire face aux conséquences de ces projections.

Le comportement « professionnel » exige que l’on bourre son cœur dans le coffre-fort du bureau sous clé, avec l’espoir que nous nous rappelons de le réparer lorsque le Travail se termine pour la journée.

Je n’ai jamais été fan de verrouiller mon cœur et, dans la plupart des cas, j’ai constaté avec reconnaissance qu’il était plus flexible et élastique que jamais imaginé. Mais cette fois-ci a frappé des tissus cicatrisés – des trucs anciens qui ont guéri ben dur – et avait du mal à s’étirer.

Mon esprit comprend où arriver – ou plutôt, je suppose que c’est mon Cœur Supérieur qui le sait. Je sais que la vérité de tous les êtres est Lumière, et que personne ne tente de nuire à un autre sans avoir été blessée d’abord. Je suis juste fatiguée maintenant de me mettre dans la ligne de feu de tant de personnes qui ont des vielles blessures avec leurs mères et ne choisissent pas de s’en rendre compte.

Alors … J’ai décidé de vivre cela comme un signe et une occasion de faire des changements dans ma vie et dans la direction de mon travail.

Je reconnais que beaucoup ont défini le travail que je fais par la qualité maternelle de mon touché. Certaines pensent encore que je fais du massage et le plus part considère ce que je fais comme un travail corporel. Un des résultats en est que les nombreuses heures que je passe par jour pour répondre à des courriels et à des questions téléphoniques, ou sur Skype ne sont pas considérées comme «travail » – c’est-à-dire que je ne suis pas payé, même si la plupart sont clairement des consultations …

Je jongle depuis des décennies entre La Ville et La Campagne, croyant que je devais voyager pour travailler en ville pour soutenir la Ferme, mais je me sentais souvent stressé de devoir trouver des gardiens fiables pour Heartroot.

Je me suis rarement senti capable de prendre le temps de cueillir et préparer les plantes médicinales et de me servir de l’abondance de la nourriture sauvage sur le terrain de Heartroot.

J’ai senti depuis des années qu’il y avait quelque chose qui descendait des éthers : une école … un ashram … un couvent!

Tout cela a tourbilloné et a pris la forme de ce qui sera en effet une école: une École pour Reprendre des Arts Féminines. Avant de vous étouffer ou de vous trébucher sur votre mâchoire, prenez un moment pour lire ce que j’ai attaché ci-dessous 😊

Je travaillerai principalement depuis Heartroot après cette année, en faisant des consultations par téléphone et sur Skype. Les gens qui veulent venir me voir là-bas sont également les bienvenus! Je vais toujours voyager partout où les gens me demandent d’aller pour enseigner, consulter, et faire des cérémonies pour la Terre. Si vous aimeriez que je travaille dans votre coin de la planète, laissez-moi savoir!

De plus en plus de personnes (de tous les genres, et des familles aussi) se prévalent des énergies de Heartroot pour des retraites personnelles de réflexion, pour travailler des projets spécifiques, ou pour la guérison personnelle. Je pense que cela se poursuivra et augmentera.

Vous remarquerez, au fur et à mesure que vous lisez le curriculum ci-joint, que c’est beaucoup plus de ce qu’une personne pourrait facilement faire. Je cherche des enseignantes qui aimeraient travailler chez Heartroot dans l’esprit d’une interdépendance de femmes – un nom collectif que je ressens reflète parfaitement l’état auquel nous évoluons dans la conscience …

Je me sens reconnaissante, et j’ai si hâte!

Bénit soit-on!

l’École pour Reprendre les Arts Féminines

SDC13654

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s