Circles… Des cercles…

The image that comes to me is of the circling of the wagons: “Quick – we’re under attack! Pull the wagons ‘round into a circle – women and children inside!” Even the Buffalo, guardian of this season of the Medicine Wheel, reacted in this way to the threat of danger, the massive heads of the bulls braced outward to the foe. This is what we’ve learned; it’s what comes automatically – ‘naturally’…. And yet….

 

L’image qui me vient est celui des wagons dans le Vieux Ouest, se dépêchant de se mettre en forme de cercle : «  Vite! Nous sommes sous attaque! Ramenez les wagons dans un cercle – les femmes et les enfants à l’intérieure! » Même le Bison, gardien de cette saison de la Roue de la Médicine, réagissait à cette manière au menace du danger, les têtes massives des  taureaux  arc-boutées vers l’extérieure, dirigées contre l’ennemi. Ceci est ce que nous avons appris; c’est ce qui nous vient automatiquement – ’naturellement’….et pourtant….

Just what is this sweet solid centre that we are curling up around … retreating into?  If it is the ideal of the mom-dad-kids nuclear family, we’re cozying up to a cluster bomb. You’re focusing on your career for a solid foundation?  Same-same.  Your retirement savings?  Hmmm.  Or maybe you’re busily pretending that everything is ‘business as usual’? OK – good luck with that. It looks to me as if many of us are trying to find security and stability in all the old places: the image that comes is of kittens sneaking in to nurse from a mother cat who is weaning them. She gets up to walk away and they try to hang on for dear life!

Mais c’est quoi, au juste, ce centre solide et doux que nous recroquevillons autour – dans lequel nous nous refugions?  Si c’est l’idéale de la famille nucléaire maman-papa-enfants, nous nous pelotonnons avec une bombe gigogne. Vous vous concentrez sur votre carrière pour faire une fondation solide? Même chose. Votre épargne retraite? Hmmmm. Ou peut-être vous vous occupez à prétendre que tout est comme ça a toujours été? Bonne chance avec cela. Il me semble que beaucoup parmi nous essaient de trouver la sécurité et la stabilité dans tous les anciens endroits habituels. L’image qui me vient est des chatons, se faufilant pour allaiter de leur mère qui essaie de les sevrer. Elle se lève pour partir et ils s’accrochent de toutes ses forces !

In the time of the year between the winter solstice and the spring equinox, or between the Northern and Eastern Gates of the Medicine Wheel, we say that Bear begins her voyage from the depths of her Cave towards the light of the Outside far in front of her. We’ve gathered with our families over the holidays, or at least thought about them with varying emotions, and now we reflect on who we are in relation to them. The trick is to honour our ancestors and our lineages – not to blindly obey or imitate them, but to Honour them. We need to see who they were and what they have taught us that we are not aware of having being taught, so that we can decide what still resonates with us and what needs to be shed – a heavy woollen (or fur, to continue with the Bear analogy…) coat that once protected from the cold, but now is heavy, irritating and constricting….  It is in the small, automatic thoughts, gestures and feelings – those that we tend to think of as ‘how I’m made’ – that we can observe our programming. Indeed, we are ‘made’: we are moulded in the image of our creators, Mommy and Daddy. We are also fashioned in the image of our Creator – the energy of Source that many call ‘God’.  Sorting out our identities is in the natural rhythm of things right now….

Entre le solstice d’hiver et l’équinoxe de printemps, ou entre la porte du nord et la porte de l’est dans la Roue de la Médicine, on dit que l’Ours entreprend son voyage des profondeurs de sa Caverne vers la lumière de l’extérieure, loin devant elle. Nous avons rencontré nos familles durant le temps des fêtes, ou au moins nous avons pensé à eux avec une variété d’émotions, et maintenant nous réfléchissons à qui nous sommes en relation avec eux…..Le défit est d’honorer nos ancêtres et nos lignés-  pas de les obéir ni de les imiter aveuglement, mais de les Honorer. Nous avons besoin de voir qui ils étaient, et de voir tout ce qu’ils nous ont enseigné sans que nous soyons conscients d’avoir été instruits, puis de décider ce qui résonne encore avec nous, et ce qui doit être mue – un manteau de laine (ou plutôt de fourrure, suivant l’analogie de l’Ours…) qui protégeait contre le froid, mais qui maintenant est devenu lourd et trop serré… Il est dans les petits gestes, pensées et sentiments automatiques – dans tout ce que nous avons tendance à croire comme étant « comment je suis construit » – que nous pouvons observer notre programmation. Nous sommes justement « faits » – moulés à l’image de nos créateurs, Maman et Papa. Mais nous sommes aussi façonner à l’image de notre Créateur – de l’énergie du Source que beaucoup appellent Dieu. Démêler notre identité est le rythme naturel des choses en ce moment….

We rummage through the closets and drawers of our personalities, full of hand-me-down belief systems and second-hand thought forms. It’s a shockeroo when we first realize we’ve been wearing our granny’s undies all along! How do I present myself this time, as I step across that threshold into the world? How much of my real self do I dare show out there? Wait! Do I really need to wear anything at all?  This is the inner questioning of this part of the concentric circles of Life, experienced in between the deepest darkness of winter and the birthing light of spring, between one incarnation and the next. It’s the deep breath we take before plunging into anything new and challenging. Each of us arrives at the latest version of Who I Am – the New and Exciting iPersonality56! – and then has to figure out just how honestly to portray this newly-defined Self – how much to bare – in the outside world.

Nous fouillons dans les placards et les tiroirs de nos personnalités, remplis de systèmes de croyances  hérités et de formes-pensé de seconde main.  C’est tout un choque quand, pour la première fois, nous nous rendons compte que tout ce temps, nous avons porté les bobettes de grand-maman! Comment vais-je me présenter cette fois, traversant le seuil qui mène au monde? Quoi, au juste, du vrai Moi ose-je montrer là-bas? Attend! Ai-je vraiment besoin de porter quelque chose autre de ce que je suis? Ceci est le questionnement intérieur de cette partie des cercles concentriques de la Vie, expérimenté entre la plus profonde noirceur de l’hiver et la lumière naissante de printemps – entre une incarnation et la prochaine. C’est la grande inspiration que nous prenons avant de plonger dans tout ce qui est nouveau et défiant. Chacun de nous arrive à la version ultime de Qui Je Suis – la nouvelle et excitante iPersonalité56! – et après, doit décider quel niveau d’honnêteté d’employer dans l’interprétation de celle-ci  dans le monde extérieur.

We’re hearing a lot about the Sun these days; did you know what a CME was, last year at this time? The energy of the Sun nourishes that of the masculine principle: the ego and the intellect – who we are in society and our careers – the doing, performing and manifesting of … the outside world. When any living system is given a bit of extra energy, it cleans house – what perfect timing for solar flares and electromagnetic storms!  As a planet – as cultures, societies, nations, families and one-by-one – we are pruning our identities: removing the shrivelled petals of the blossomed past and trimming the branches that are dry, brittle and will no longer support Life. Some people charge in and wield their shears with cathartic delight – I know I hesitate sometimes over what to keep and what needs to be snipped off….

On entend beaucoup parler du Soleil ces jours-ci – est-ce que vous saviez qu’est qui était une ‘éjection de masse coronale’, en cette période de l’année passée? L’énergie du Soleil nourrit celle du principe masculin : de l’égo et de l’intellect, qui nous sommes dans la société et dans nos carrières – le faire et performer et manifester …du monde extérieure. Quand n’importe quel système vivant reçoit plus d’énergie, il fait le ménage – quelle timing parfait pour des éruptions solaires et des tempêtes électromagnétiques! Planétairement – dans nos cultures, nos sociétés, nos nations, nos familles et un par un – nous taillons nos identités, enlevant les pétales ratatinées du passé déjà fleuri  et rognant les branches  séchées et cassantes qui ne supporteront plus la Vie. Il y a des gens qui foncent, maniant leurs cisailles avec une joie cathartique –  personnellement,  j’hésite par fois entre ce que je garde et ce qui doit être coupé….

In these times of global wierding, when nothing is as we were sure it was, let’s free our imaginations, unbuckle our creativity and let fly with our wildest, highest dreams for ourselves, Humanity and the Earth. Peace, justice, harmony and self-fulfilment?  Why the hell not?                                                                                                                                                  

Dans ce temps d’étrangeté planétaire, quand rien est ce que nous étions certains que c’était, allons libérer notre imaginaire, allons déboucler notre créativité et laissons  s’envoler nos rêves les plus déchaînés, les plus élevés, pour nous-mêmes, pour l’humanité et pour la Terre. De la paix, de la justice, de l’harmonie et la réalisation de soi?  Mais diable, pourquoi pas?

Advertisements
This entry was posted in Musings and rants. Bookmark the permalink.

4 Responses to Circles… Des cercles…

  1. ida says:

    thank you Dawn, this helps me. x ida

  2. dawnbramadat says:

    I’m glad, Ida… Much love to you….
    Dawn

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s